Un Mog en Suède 04 – Observations (1)

Il est temps de faire un point sur cette première expérience en Suède. Je ferai plusieurs de ces articles, qui se présenteront comme un pot-pourri de mes observations ici, sur des sujets divers, et comme ils me viennent.

  • Le décalage horaire

Donc NON, il n’y a pas de décalage horaire entre la France et la Suède. En revanche, l’heure solaire c’est une autre histoire. Ce 29 janvier par exemple, lever du soleil à 8h06, coucher à 15h57. C’est *réellement* étrange d’avoir des cycles de jour aussi réduits. Pas de dépression en vue, mais ça choque. L’inverse est prévu dans quelques mois.

  • La météo

Première remarque immédiatement en arrivant : le ciel semble plus… bleu qu’il ne l’est en France. Je pense tout simplement que c’est normal en se rapprochant du cercle polaire. Il y a rarement de nuages ici, et quand il y en a, le ciel est généralement entièrement gris.

Concernant les températures, ça descend pas mal (genre -15°C), mais rien de complètement affolant non plus. La neige tient, c’est cool 🙂 !

  • Monnaie

La Suède fait partie de l’Union Européenne, mais pas de la zone Euro. On est donc bons pour les Couronnes suédoises. A l’heure actuelle, le taux est 1€ = 8,6:-. Oui, le symbole pour la Swedish Kronor est “:-“. Plutôt étrange… Et résultat on se retrouve à des prix qui font peur au premier regard (exemple : le dernier iPhone pour 5999:-, ça choque quand on est habitué à l’Euro).

Remarque intéressante aussi : les tarifs sont déjà élevés en Suède, mais les sommes rondes sont aussi un probleme. En zone Euro on a “Les bidules à 1€”, ici c’est pas “Les bidules à 1:-” ni “Les bidules à 8,6:-” forcément, mais “Les bidules à 10:-“, ce qui fait forcément plus cher. Sans parler des arrondis avec des 99,90 partout…

  • Les filles

Alors NON, tout le monde n’est visiblement pas blond ici, mais y’en a tout de même beaucoup. J’aurais quand même tendance à accuser la mode de se teindre en blonde juste pour rentrer dans le stéréotype suédois, m’enfin… Sinon le paysage est somme toute très sympathique, rester concentré sur une conversation dans le métro est un combat de tous les instants 😀 !

  • Faire la bise

Alors non, faire la bise ça ne se fait pas ici ! C’est plutôt étrange de juste saluer les filles, après tant d’années à faire la bise… La coutume ici serait visiblement plutôt de faire un énorme câlin à une personne que l’on connaît bien. Affaire à suivre.

  • Les langues

Je ne suis pas un grand fan du suédois je dois avouer. Les prononciations ne sont pas toujours les mêmes pour les lettres selon la place (ou l’alignement des étoiles), ET les mots sont trop longs. Bref mon avis là-dessus ne vaut pas grand chose de toute façon. Tip : “Kista” se dit “Chista” par exemple.

Concernant l’anglais, c’est vraiment cool. Tout le monde parle anglais ici, de l’étudiant au vendeur de tickets de métros en passant par la dame de 60 ans à l’arrêt de bus. Pas comme dans un certain pays que je ne citerai pas ici. Bon par contre, la légende comme quoi les nordiques parlent mieux anglais est vraie, mais ils ont tout de même un gros accent et ils font pas mal de fautes. Donc c’est pas miraculeux non plus.

  • Le cinéma

Les films ici sont uniquement en VO, de ce que j’ai pu voir. C’est à mon avis une explication parmi d’autres de la maîtrise de l’anglais par toute la population. A mort la VF. Par contre 15€ la place si vous avez moins de 65 ans, bon. Ouch.

  • L’éducation

Assez de différences ici pour que j’en fasse un prochain article je pense, d’ici peu.

  • La propreté

On m’avait vendu la Suède comme un pays très à cheval sur la propreté. Pour le moment, la neige empêche un peu de constater cela, et des détritus traînent tout de même par ci par là. De mémoire, l’Allemagne m’avait plus marquée que cela à ce niveau. En revanche, dans le métro, tout est vraiment niquel, rien à dire.

Un Mog en Suède 03 – L’alcool, pas cool

rhum-la-bd

Sujet important et délicat, parlons donc un peu de l’alcool en Suède.

TL;DR : sans alcool, la Suède est plus folle.

La chose principale à savoir à propos de la Suède, c’est l’existence du Systembolaget, c’est à dire que l’état suédois possède un monopole sur les alcools de plus de 3,5°. Donc il est impossible de trouver un alcool plus fort que 3,5° dans une grande surface. Il faut se rendre dans un magasin tenu par l’état et régit selon des règles très strictes :

  • Toutes les bouteilles s’achètent à l’unité (donc pas de réduction unitaire à l’achat d’un pack par exemple)
  • Les horaires d’ouvertures sont 10h – 19h en semaine, 10h – 15h le samedi et fermé le dimanche.
  • Vente interdite aux moins de 20 ans, check d’identité obligatoire.

Quelles sont les conséquences de ce système pour les pauvres consommateurs ?

En premier lieu, les prix. Déjà que les prix sont plus élevés en Suède, ajoutez à cela les taxes élevées sur l’alcool, et vous obtenez des coûts réellement prohibitifs, et ce même pour les alcools de basse qualité. Par exemple, la plupart des bouteilles de rhum tournent aux alentours de 40€. Voici quelques tarifs de bières :

  • Chimay 33cl, 9° = 3,30€
  • Leffe Blonde 33cl, 6,6° = 2,2€
  • Hoegaarden 33cl 5° = 1,9€
  • Carlsberg 50cl, 5° = 2€

Sérieusement. Et pourtant la bière n’est pas non plus donnée en France (sans parler de l’augmentation de la taxe). D’autant plus qu’en Erasmus, le système du BYOB (Bring Your Own Beer(s)) oblige à l’achat avant les soirées. Chose à noter, toutes les bouteilles sont consignées, mais je n’ai pas été voir combien une bouteille rapporte.

Saylazermi

Saylazermi

Ensuite, la qualité. “T’as qu’à acheter de la bière moins bonne en grande surface !”. Oui mais non. En grande surface la meilleure bière est la Heineken, et à 3,5° (coucou la Hobgoblin à 3,5°). Ah et elles sont toutes en canettes (et en packs). J’ai testé pour vous la soirée BYOB avec donc 3L de Heineken à 3,5, eh bien c’est tout simplement triste. C’est de l’eau avec du goût (et un pas bon). Tu parles, après quatre ans à boire de vraies bières trappistes qui perchent généralement à 8,5+°, ça change… Sinon les bières moins chères sont toutes de no-names complètes, qui me font franchement peur. Et les prix en grande surfaces sont déjà plus chers qu’en France, pour de la bière moins bonne. Snif.

SAMSUNG

Mais même au Systembolaget, la quantité d’alcools différents n’est pas folle, et la moitié des bières présentes sont mauvaises. Et le fait de ne pas proposer de packs… pff…

Dans les lieux publics ensuite. Les seuls bars où je suis allé pour l’instant ne proposaient que de la bière de piètre qualité, et en boîte (oui oui…) la Carlsberg monte à quasiment 3€. Le système de “before” est indispensable ici…

Bref c’est vraiment tout pourri pour l’alcool ici.

Chose fun sinon, puisqu’il y a de nombreux étudiants de l’Europe entière qui trainent, on échange des impressions. Eh bien lorsque j’ai sorti les bières citées plus haut en soirée, j’avais l’impression d’être soudain devenu un membre de la noblesse au milieu du peuple. Les gens n’avaient JAMAIS BU DE LEFFE BLONDE. COME ON. Ils ont trouvé que c’était la meilleure bière qu’ils aient jamais goûté… C’est tellement triste. On a du bol dans notre bonne vieille France quand même.

Je vous ferai savoir si jamais une technique miracle existe concernant l’alcool, mais je crains que non…

Un Mog en Suède 02 – Le logement

Après toutes les péripéties de mon arrivée (et être allé chercher mes clés au bon endroit), j’ai ENFIN pu rentrer dans mon “appartement”. Je suis actuellement logé à Kista Alléväg, un campus étudiant.

 
Agrandir le plan

 Je dis bien “appartement”, car le campus est en réalité une agglomérations de sortes de préfabriqués, qui font un peu peur la première fois qu’on sait qu’on va passer 5 mois dedans.

Les batiments

Les batiments de Kista Alleväg

L’organisation est plûtot simple : 8 groupes de 2 batiments, chaque bâtiment comporte 2 étages, chaque étage comporte 6 chambres, chaque chambre comporte… une personne en théorie.

Bien évidemment, je suis situé dans le plus éloigné de l’entrée.

Il y a une chose qu’il faut savoir : chaque personne résidant dans une chambre peut décider de laisser ce qu’elle ne veut pas emporter dans la chambre au moment de partir, où qu’elle veut laisser au suivant. Cela est également valable pour les éléments cassés du même appartement. Cela donne un petit coté pochettes suprises plutot fun au moment d’aller ouvrir sa chambre.

C’est donc parti pour l’ouverture :

Couloir d'entrée

Couloir d’entrée

Pour le moment tout va bien ! Des cintres dans l’entrée, rien n’a visiblement brulé, les meubles semblent être là… L’ampoule dans le couloir est absente toutefois. On avance.

Le séjour

Le séjour

Au final, la seule pièce de l’appartement. Vue sur la neige et des travaux sur une route en face, rez-de-chaussée, le mobilier est là tout va bien. La fleur au plafond, c’est en réalité un lustre en plastique, Made In IKEA, comme tout le reste en fait. Ah et aussi, il fait -10 à l’intérieur. Rush sur les radiateurs.

La cuisine

La cuisine

La cuisine, avec un four (!), 4 plaques et un grand frigo ! On peut déjà constater que mon précédent locataire m’a laissé une cafetière et une bouilloire, en plus de différents produits… et si on ouvre…

Tadaaa

Tadaaa

<3 ! Je suis déjà équipé pour donner une réception complète dans mon appartement ! Notez l’apparition du toaster également 😀 ! Passons ensuite à la salle de bain.

La douche

La douche

Une douche à l’italienne (ou vénitienne, sais plus, pas envie de chercher, un truc avec des pizzas et des pâtes) et un séchoir, pratique.

 

Salle de bain

Salle de bain

Encore quelques cadeaux du locataire précédent, à savoir un… sèche cheveux, ainsi que du gel, et un nécessaire pour faire le ménage o/ ! Parfait parfait.

Me voici donc prêt pour passer quelques temps ici ! Au final juste des ampoules manquantes à signaler, que le frigo fait du bruit la nuit et qu’il manque un tapis de douche.

Première opération :

Routeur !

Routeur !

Impossible de vivre avec un laptop et des appareils électroniques sans un WIFI ! Donc on l’essaye tout de suite et…

Woute !

Woute !

Et c’est cool, c’est environ 10 fois mieux que ce que j’avais en France !

Donc l’appartement est cool, il fait chaud (après 24h de chauffage), y’a de l’eau chaude, un four et un fauteuil sympa. Le lit passe aussi, des couettes sont présentes dans l’armoire. Merci donc au précédent locataire pour cette super surprise ! Je me demandais comment j’allais revenir avec ce que j’allais acheter sur place, mais cet esprit d’entraide entre locataires me plaît beaucoup, donc je ferai certainement pareil au moment de partir 🙂 !

Enfin, parmi les nombreuses trouvailles :

Nécessaire à mojitos x 3

Nécessaire à mojitos x 3

Ce qui laisse présager des soirées sympas, même si je ferai bientot un article sur l’alcool ici en Suède, qui s’annonce bien triste…

Un Mog en Suède 01 – Karmarrivée

VIVANTS ! Enfin arrivés en Suède ! Mais ce ne fut pas sans mal. Ce premier voyage Erasmus est placé sous le signe d’un karma en mousse. Je pensais faire un bref résumé, avec des jolies fill^Wpaysages enneigés, mais là NON.

C’est parti.

Pour ceux qui découvriraient, j’effectue un voyage Erasmus en Suède, à l’Université de Stockholm, afin de terminer mon cursus EPITA. La durée de ce voyage est du 20 janvier 2013 (aujourd’hui) jusqu’au 12 juin 2013 (environ 5 mois). J’ai reçu un logement étudiant de la part de l’université, et j’avais simplement à aller chercher les clés et m’installer.

Oui mais non. On va la faire en mode Roleplay, à base de jets de dé 20 (D20).

Le truc c’est que les clés ne sont données qu’à partir du 20 janvier (mon premier cours est le 21… hmm…). Donc soit on arrive la veille et on dort à l’hotel, soit on arrive le jour même et on fait tout d’un trait. Flemme d’aller à l’hotel, j’opte pour le tout-en-un.
Je réserve donc un vol Air France (cf dernier article) avec un ami qui part avec moi, départ 9h45, arrivée 12h15 à Stockholm. Programme : on arrive, on mange, on va chercher les clés, on va à l’appartement, et on dort parce que le décalage horaire de 0h c’est vraiment trop dur.

On commence. Jet de dé : 10 => Chûtes de neiges importantes sur la France.

 

Roissy sous la neige

Roissy sous la neige

Le 19 au soir, c’est la panique, Roissy annonce 40% de ses vols du lendemain annulés. Ah ben flûte. On commence à se dire que ça va pas le faire, mais :

Jet de dé : 15 => Notre vol n’est pas annulé.

Cool ! Je passe sur les emmerdes pour atteindre l’aéroport, entre la neige et les bouchons. Bref, le 20 janvier, je suis à l’aéroport avec mon billet et les bagages chargés (TIPS: 55€ de frais pour 2kg de plus pour les bagages en soute. Ouch.). Juste 15 minutes de retard pour l’avion. On embarque au final une demi heure plus tard.

Jet de dé : 3 => 2h de retard au final.

Entre les pistes non dégagées, la passerelle qui veut pas se désengager et autres temps perdu à dégivrer l’appareil, nous décollons finalement à *12h20*.

Le trajet se passe sans encombres, et après QUATRE HEURES assis dans l’avion, nous arrivons enfin à Stockholm.

Aeroport de Stockholm

Aeroport de Stockholm

De là nous tentons de rallier le centre ville. Pas de métro, c’est au choix train ou bus. Nous partons donc prendre le bus.

Jet de dé : 9 => le bus part au moment où nous arrivons.

30 minutes d’attente avant le prochain bus (puisque nous sommes un fucking dimanche). Arrivons donc à Stockholm centre à… 16h20 (35 minutes en bus direct). Le timing commence à se faire short. Notez que nous sommes donc à Stockholm Centre, pas loin du campus principal de l’université, mais pas le notre. Nous prenons donc le métro pour nous rendre sur le notre. Aucune idée de la direction à prendre en sortant du métro.

Jet de dé : 17 => nous rencontrons un danois et une italienne qui se rendent au même endroit que nous, mais avec un plan.

Nous voyageons donc ensembles, nous perdant plusieurs fois (oui, c’est ce genre de plan). Au bout d’un moment, nous touchons presque au but, et une personne nous indique précisément où aller. Et là :

Jet de dé : -12 => les clés sont à retirer sur le campus principal, pas sur le notre.

Hmm… Il est 17h30, la fermeture du campus pour réceptionner les clés est à 18h. Nous sommes à 25 minutes du centre et nous ne savons pas comment la rallier directement une fois là bas. En gros : on a pas nos clés de logement pour ce soir. Grosse saveur, grosse ambiance.

Jet de dé : 1000 => un mec rejoint notre groupe pendant que nous envisageons de nous construire un igloo, et il nous propose gentiment de nous héberger pour la nuit.

Wow. Nous n’hésitons pas vraiment longtemps, étant donné qu’une nuit à l’hotel nous couterait un bras et que la température extérieure avoisine les -7. Il nous accueille donc chez lui, et nous arrivons à nous répartir de quoi dormir tous les trois. C’est un polonais qui fait du droit économique (“contain your orgasms, ladies”). DONC demain normalement on peut aller chercher nos clés et tout rentrera dans l’ordre. Les “apparts” sont plutot cools, mais j’en parlerai plus tard.

En bref, je ne remets pas en cause Air France sur ce coup-ci (pas comme la dernière fois), même si leur plan grand froid est visiblement pas ouf, mais PUTAIN CE RETARD A FAILLI NOUS TUER.

C’est fun Erasmus, mangez-en o/ !

La sécurité selon Air France

Pour ce premier post de blog, j’ai simplement envie d’exposer le dernier facepalm Internet que j’ai vécu.

Comme certains le savent déjà, je vais (normalement) partir pour 6 mois d’Erasmus, et ce à compter de ce dimanche 20 janvier 2013. Comme j’aime m’y prendre à l’avance avec les billets, je me suis rendu hier sur le site de la compagnie Air France.

Je passe sur mon avis perso concernant l’ergonomie et la facilité pour trouver un billet d’avion. Arrive alors mon moment préféré, celui où il faut remplir les informations. J’aperçois alors un encadré me signalant que je peux renseigner un mot de passe facultatif pour me créer un compte chez eux et ne pas avoir à retaper mes infos. Je ne prends pas souvent l’avion, mais pourquoi pas. Seulement voilà, au moment de valider :

airfrancelol

Le champ Mot de passe (6 à 12 caractères) ne doit pas contenir d’espaces, ni les symboles *+-/, ni de caractères spéciaux.

Le champ Confirmer votre mot de passe ne doit pas contenir d’espaces, ni les symboles *+-/, ni de caractères spéciaux.

Mais… mais… MAIS LOL. Vraiment ? C’est quoi ce bordel ? J’ose même pas imaginer si cette limitation est due à une limitation informatique (lol ?) où à une volonté de la part du dev, mais juste NON. Résultat, hors de question que je fasse un compte chez eux. Oui mais :

airfrancelol2

Le champ Mot de passe (6 à 12 caractères) est obligatoire.

Ah ben super. Je ne peux réserver un billet d’avion que si je sauvegarde mes informations personnelles chez eux avec un mot de passe tout pourri. Vraiment ? Dans le doute, je tape un mot de passe assez long, mais non, la limite des 12 caractères est bien réelle. Fuck, mais j’opte donc pour un mot de passe de 12 caractères simples…

Bref c’est n’importe quoi de forcer les gens à utiliser des mots de passe légers. Ok il reste les majuscules et les chiffres, mais c’est pas comme si c’était un grand défi informatique d’accepter le reste des caractères. Je pensais n’écrire que cela, mais non, d’autres surprises m’attendaient.

Après paiement par carte bancaire (https au moins…), j’ai la joie de voir apparaître :

airfrancelol3
Oh yeah. Notez bien l’heure, tout va bien. Je cherche donc quelque part sur le site un moyen d’arriver à ma réservation. Nop. Impossible. Je tente de me loguer, impossible. De ce coté, je veux bien que l’erreur soit mienne, même si je n’ai pas pour habitude de me tromper dans mes mots de passe…

Je lance donc la récupération de mot de passe du site et…

airfrancelol4OUAIS ! Ouais ouais ouais ! Ouais les mecs ! Ca c’est sécu ! Le facepalm de plus. Bon au moins il n’est valable “que” 15 minutes. Tralalol. Une fois logué, on nous demande immédiatement de changer de mot de passe, c’est bon de ce coté. Mais une fois connecté… eh bien aucun signe de réservation. Pas de débit sur mon compte. Je vais me coucher, en attendant un mail…

Ce matin, je reçois un coup de fil d’Air France, m’annonçant qu’il y a eu un “problème informatique” et que le paiement n’a pas été pris en compte. Donc on fait quoi ? Ben je donne mes identifiants bancaires + cryptogramme à la demoiselle à l’autre bout du fil. Fuck les mesures de sécurité de ma banque par SMS…

Ma réservation est effectuée, mais je suis tout de même plus que choqué par le manque de rigueur d’une si grosse organisation…